Hawkesbury Ontario

PAROISSE

 Accueil
Secrétariat
 Historique

PASTORALE

 Scolaire
 Aînés

SACREMENTS

  Baptême
  Eucharistie
  Pardon
  Confirmation
  Mariage

  Malades

COMITÉS

  Liturgie
  C.A.T.
  C.P.P.

  Chevaliers
  Filles d'Isabelle
  Brebis de Jésus

  Chorale
  Effata
  Cursillo
 Artisannat
  Liens utiles
  Bénévolat

 


Nouvelles

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Salle Denise Joanette

On n’a plus à faire l’éloge de Denise Joanette.  Ses actes, ses oeuvres parlent en sa faveur.  On sait qu’elle a été l’âme des Filles d’Isabelle.  Comme régente, elle a fait ressurgir ce qu’il y avait de meilleur chez les femmes qui étaient membres.  La plupart, sinon toutes sont ici ce soir. Elle a été pour ells une leader charismatique, c’est-à-dire une chef de file qui avait le potentiel d’entraîner à sa suite cette famille de femmes.  Chef de cordée, elle les a amenées à s’impliquer dans des oeuvres d’Église et dans des oeuvres humanitaires.  Elle a géré les menus de repas pour souligner toutes sortes d’événements de notre paroisse: les anniversaires de marriage, les soupers du CPP avec danse en ligne afin de faire des levées de fonds dans le but de rénover la salle paroissiale, un repas lors de mon ordination, également  lors d’un anniversaire  d’ordination  du curé. Préparer de la bouffe pour plusieurs était sa spécialité.  Voyez ces tables, elle furent achetées par le CPP pour remplacer des tables de bois qui avaient fait leur temps.  Et c’est sans parler des multiples soupers et activités sociales qu’elle a organisés avec ses compagnes pour recueillir des fonds pour les Filles d’Isabelle.  De plus, combien d’heures, elle et Gaston ont passées dans cette salle afin de décorer ou de nettoyer pour l’activité suivante?  Plusieurs fois,  croyez-moi.  Lors d’une activité que nous avions faites avant la période de Noël, elle et ses compagnes avaient préparé un repas de réveillon: dinde, farce, tourtière.  C’est là que j’ai appris qu’elle ne mangeait pas de porc, donc elle ne préparait pas ses tourtières avec du porc .


La vie de Denise n’a été qu’un gigantesque service des autres, un titanesque apostolat, un monumental bénévolat, une collosale adhésion au Christ et à son Église.  Comme croyante, elle avait une spiritualité digne des saints.  Denise était un géant du don de soi.  Ils sont rares ceux et celles qui peuvent être classés dans ce panthéon des êtres exceptionnels.  Denise en faisait partie avec tous les droits et tous les honneurs que ça entraîne.  Elle est passée parmi nous et elle y a fait sa marque.  C’est pourquoi cette salle portera son nom.  Si elle était ici, ce soir, elle protesterait et dirait qu’elle ne mérite pas cet honneur.  C’est ce que disent toujours les personnes qui sont humbles. Mais nous, nous connaissons ses mérites, nous connaissons sa valeur .  C’est pour cela que nous voulons perpétuer sa mémoire.  Espérons que les générations futures de croyants et de croyantes pourront raconter à leurs enfants qui était Denise.  Mais, si c’était nous qui commençions ce travail de transmission.  Nous pourrions dire aux jeunes: “Hey les amis, Denise Joanette était une femme, et une croyante hors de l’ordinaire. …”  Nous pourrions, dès demain, commencer à la faire connaître.  Ainsi son histoire pourrait inspirer les jeunes  et provoquer en eux le désir de faire comme elle.  Ne laissons pas son souvenir se dissoudre.  Dans tous les cas, cette salle, en portant son nom, aura une tâche de mémoire.  Non! N’oublions pas sa vie donnée.  Selon moi, Denise était une diaconesse, un diacre feminin.  La diaconie consiste à servir.  Denise a été une diaconesse sans avoir reçu l’ordination.  Cette plaque nous le rappellera toujours.                                         

 

TÉMOIGNAGES



RETRAITE PAROISSIALE

18-19-20 MARS 2019

 

Jacques Houle


Le conférencier invité sera
Jacques Houle.

Le thème choisi :
Baptisés, nous sommes appelés à devenir disciples-missionnaires.

Jacques Houle est religieux-prêtre chez les Clercs de Saint-Viateur. Après avoir complété sa formation théologique à l’Université de Montréal et à l’Institut catholique de Paris, il a oeuvré en pastorale scolaire et paroissiale tant au Québec qu’en France. Depuis l’automne 2009, il est responsable du Service catéchétique Viatorien. Il est également rédacteur au Feuillet Paroissial et à la revue Vivre et Célébrer. Il collabore è l’Office National de Liturgie comme formateur. Détenteur d’une formation en arts visuels, Jacques Houle dirige un atelier d’art sacré depuis 1990.


«  Baptisés, nous sommes appelés à devenir
disciples missionnaires »

    lundi soir:          Qu'est-ce à dire?

    mardi soir:        Où et comment?

    mercredi soir:    Le secret de la mission

 

 

                                                         Création Marilou